Aiôn, une errance sous Paris

30 mètres sous la capitale, une autre histoire de Paris se joue et rejoue. À travers ses 300 km de galeries, les anciennes carrières creusées sous la capitales conservent les traces de siècles d’aménagements, et continuent à vivre sous l’impulsion de connaisseurs et passionnés. Au-delà de l’ossuaire et des restes des 6 millions de franciliens qui y sont conservés, les anciennes carrières parisiennes sont des témoins de siècles de patrimoines, et l’essor de la cataphilie depuis le début des années 1960 n’a fait que faire évoluer, entre restaurations et aménagements, un lieu bien plus vivant que ses occupants permanents.

Série complète disponible sur Hans Lucas